Acrylique et huile sur toile 120×100 – Juin 2017

Certaines fois, il m’est impossible de savoir si ce que je peints est bon ou mauvais. Il faut que j’attende plusieurs mois pour le savoir. C’est le cas ici. Il est compliqué par les interpenetrations des couleurs et les contrastes entre huile brillante et acrylique mate. Le temps que j’ai pris à le faire n’aide pas.

Acrylique sur toile 70×70 – Juin 2017

Difficile de faire une photo par temps de canicule. Néanmoins celle-ci semble assez réussi.
Je repars progressivement dans la saturation des couleurs. J’introduit de plus en plus de verticalité au niveau des ciels par des touches verticales. Peut-être pour accentuer une certaine idée d’oppression ?